Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de livresselivresque.over-blog.com
  • Le blog de livresselivresque.over-blog.com
  • : un lectivore donne ses points de vue sur la littérature
  • Contact

Recherche

Liens

12 juillet 2012 4 12 /07 /juillet /2012 12:04

La-Geste-Aglae-Anne-Simon.jpgBon ça y'est j'ai déversé mon fiel je peux passer aux auteures qui font de la VRAI bd. Donc, je vais vous parler de "La geste d'Aglaé", petit bijou trouvé au fin fond d'une étagère de librairie, bouquin qui ne paye vraiment pas de mine avec dessin noir et blanc rappelant vaguement David B., histoire d'apprence simple, je n'étais pas très chaud pour en commencer la lecture. Mais je me suis dis "Faut soutenir c'est de l'indé et bla, bla (insérez ici une phrase assassine à propos des grands groupes d'éditions coupables de tous les accouplements contre nature du moment que ça fait vendre)", bref je l'ai pris mais sans beaucoup de conviction et je l'ai lu... Et bien mes amis quel choc! Car la geste d'Aglaé est un conte cruel et magnifique, un portrait de femme toujours à la limite entre la passion et la folie. Aglaé est une nymphe des eaux. Lassée de son destin consistant surtout à se coiffer, se mirer dans l'eau et surtout rester pure pour le mariage,Aglaé ne va rien trouver de mieux à faire que de tomber enceinte, engrossé par un siren (oui enfin le masculin de sirène vous m'avez compris) et s'empresser de quitter sa rivière pour élever seule l'enfant à venir. Ne croyez pas que la situation la désole, au contraire Aglaé est très heureuse comme cela, après tout a-t-on vraiment besoin des hommes? pense t-elle. La voilà partie, son gros ventre sous le bras. Elle arrive alors dans un pays qui est sous le joug d'un terrible tyran misogyne:toute femme enceinte non mariée est condamnée à mort! Aglaé se réfugie dans un cirque où le patron, un chat fumeur et débonnaire se propose de l'épouser et de reconnaître ses enfants pour lui éviter le pire. Aglaé accepte mais n'a pas dit son dernier mot, très vite elle trouvera le moyen de se débarasser du tyran et de devenir reine. Sans dévoiler toute l'histoire, sachez que cette petite histoire contient de nombreux rebondissements et le dénouementtrès sombre est très inattendu. Derrière cette fable ou plutôt cette "Geste", Anne Simon dresse un portrait d'une femme libre mais qui payera le prix fort de son désir d'indépendance. Les hommes ne sont que de simples jouets sexuels mis à sa disposition et le pouvoir comporte aussi sa part d'abîme, Aglaé  en fera la triste expérience. L'auteure pose la question des limites de la volonté d'indépendance:à force d'être libre, ne finissons nous pas par être seul? Est-ce le prix de la liberté? Aglaé traite les hommes comme certains mâles traitent les femmes, est-ce moins grave pour une femme? Les réponses se trouvent peut-être dans le personnage de la secrétaire de la Reine Aglaé, qui assiste de façon froide et posée à la longue déchéance de cette femme qu'elle admirait pour sa force. Le vrai féminisme est sans doute là, nous dit l'auteure, non dans le combat égoïste pour vivre ses passions aux détriments des envies des autres mais plutôt dans la réforme des pensées et les actes réfléchis. Bref, cet ouvrage nous interpelle sur beaucoup de points, apporte une réflexion philosophique sur la place de la femme dans la société. Loin d'être une féministe castratrice, l'auteure se moque ainsi de l'extrêmisme de certain mouvement des femmes qui en oublie parfois que la liberté de la femme ne signifie pas l'aliénation de l'homme. Bref une fable très noire mais profondément intelligente. 

la_geste_daglae_image2.jpg

Partager cet article

Repost 0
livresselivresque.over-blog.com - dans ça c'est du bon
commenter cet article

commentaires