Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de livresselivresque.over-blog.com
  • Le blog de livresselivresque.over-blog.com
  • : un lectivore donne ses points de vue sur la littérature
  • Contact

Recherche

Liens

18 janvier 2013 5 18 /01 /janvier /2013 11:09

Allez on se débarrasse d'abord des formalités: Bonne année, bonne santé, pleins de bonnes choses, comment fut vos vacances? Pas mal et vous? Très heureux, mais vous en êtes un autres tout ça tout ça. Aujourd'hui m'en vais vous faire un petit tour du propriétaire des sorties BD de ce début d'année 2013 ou du moins celles qui valent qu'on s'y arrête (à mon sens), comme ça vous saurez vers quoi vous tourner si d'aventure vous entrez dans une librairie. Le mois de  Janvier, festival d'Angoulême oblige, est traditionnelement le moment où les éditeurs nous gratifient d'une assez grosse production, à défaut d'être foncièrement géniale cette année (comment ça "comme les années précédentes? "Je ne me permettrais pas) on a quelques petites perles ça et là qui peuvent valoir qu'on s'y arrête. C'est de ces quelques titres dont je vais vous parler (quant à dire si le reste est bon à jeter à la poubelle, c'est à vous de juger), bref allons y :

 

en-chiennete-bast-9782849531631.gifEn chienneté, de Bast ed. Boîte à bulles: Pour une fois Boîte à bulles nous gratifient d'un roman graphique intéressant, celui d'un témoignage d'un dessinateur de BD envoyé dans une prison pour mineurs délinquants pour y enseigner le dessin. A travers différents personnages, on découvre l'univers de ces centres, ses drames et son ambiance étrange. Bien sûr, l'auteur en tant qu'intervenant extérieur, n'a pas le droit d'interroger les jeunes sur les raisons de leurs présences en ces murs, mais peu à peu les langues se délient et les histoires tour à tour terrible et pathétiques se découpent. Ces jeunes passe du statuts de caïds en mal de reconnaissance jouant à qui est le plus couillus à une bande de gamins (qu'ils sont pour la plupart) en deux minutes lorsque le gardiens leurs permet une heure de playstation en rab. A moitié illettrés pour la plupart, les parcours sont divers mais les histoires finissent par se ressembler et font méditer sur les paroles de Victor Hugo donné en préambule du livre "Celui qui ouvre des écoles ferment des prisons".  Terrifiant et pathétique, cette BD est une radiographie passionnante et rare sur l'état actuel de nos prisons et finalement aussi de notre société.

 

Rouge-Tagada-couverture.jpgRouge Tagada, Charlotte Bousquet et Stéphanie Rubini, ed.Gulf stream: Parce qu'en ces temps de réflexions sur notre sociétés et les changements qui s'opère, cette histoire aux couleurs acidulé sur les premiers émois amoureux d'une petite jeune fille pour sa meilleure amie est une chronique tendre et cruelle à la fois sur l'adolescence et l'identité sexuelle qui se construit peu à peu.

 

 

 

 

 

9782352120933_1_75.jpgContes d'un homme de goût,  Christoph Mueller., ed.6 pieds sous terre: Bon je peux pas trop en parler encore, vu que je ne l'ai pas encore lu, mais juste en le feuilletant, on sens l'influence de Crumb et c'est déjà bon signe, je pense en faire une vrai chronique bientôt mais n'hésitez pas d'ici là à y jeter un oeil.

 

 

9782205064728-couv-I400x523La triologie Parker, Richard Stark et Darwyn Cooke ed. Dargaud: Normalement je suis pas fan des adaptations de romans en bd, mais là, que ce soit au niveau dessin  qu'au niveau scénar (adapté du grand Westlake) c'est vraiment top et prenant. Du bon vieux polar noir et violent, à noter que le roman a déjà été adapté au ciné il y a quelque années sous le titre Payback, l'occasion pour vous de découvrir une adaptation plus conforme à l'originale. Ce Parker, bonhomme affreusement antipathique, misogyne  insaisissable et implacable est un personnage somme toute assez fascinant. Le tout servi dans un graphisme 50's fort à propos.  

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires