Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de livresselivresque.over-blog.com
  • Le blog de livresselivresque.over-blog.com
  • : un lectivore donne ses points de vue sur la littérature
  • Contact

Recherche

Liens

20 février 2011 7 20 /02 /février /2011 13:33

Lorsqu'on prononce Dan Simmons on ne pense souvent qu'à une chose: Le cylcle d'Hypérion, l'équivalent de La recherche du temps perdu pour la littérature classique, l'Oeuvre qu'on se doit d'avoir lu, ou du moins en avoir entendu parler, l'oeuvre dont on se doit d'hocher la tête d'un air entendu lorsque quelqu'un l'aborde au détour d'une conversation. Bon en fait, moi, je fais parti de cette dernière catégorie, je hoche la tête d'un air entendu mais je n'ose pas dire qu'en fait j'ai l'ai toujours pas lu... (ouuuuuuuuh cri le public en colère) oui, je sais, c'est la honte mais quand je vois ce que ça représente pour la SF, j'hésite, je me dis que je vais passer à côté, que je vais pas comprendre, et qu'est-ce que je fais si j'aime pas, oserais-je l'avouer? Trop de pression vous comprenez? Du coup, je tournicote et au lieu de me lancer à corps perdu dans la bataille, je m'entraîne en lisant ses autres oeuvres, j'avais lu il y a quelque années L'echiquier du mal, et cette année lorsque je reçu le pavé qu'est Terreur, (un peu plus de 1000 pages tout de même) me suis dit que ça me ferais un bon entraînement.  Je m'y suis donc plongé, et c'est passionnant. Bon alors c'est vrai le titre, "Terreur" comme ça ça donne pas trop envie, ça fait un peu Stephen King au rabais, là on ne peut même pas accuser les éditeurs français d'avoir fait dans le titre racoleur pour attirer le challand comme ils font parfois, c'est la traduction littéral du titre en anglais "Terror", mais passons. En fait le Terreur désigne le bateau, peut être le vrai monstre de cette histoire, carcasse de bois et d'acier pris dans les glaces. A son bord, Sir Jonh Franklin et son équipage tentant vainement de survivre sur l'immensité glacé du pôle nord. Nous sommes au XIXeme siècle et à la suite d'un pari fou, la marine anglaise s'est mise en tête de trouver un chemin permettant de passer au travers du pôle, ouvrant ainsi un passage stratégique pour l'armée de sa majesté. Sir Jonh Franklin, vieux capitaine en fin de carrière est désigné pour cette tâche qui semble impossible. Et elle l'est en effet, car bientôt, son navire, le Terreur, et les trois autres à sa suite se retrouvent pris au piège d'un désert glacé. Voilà une centaine d'hommes au milieu du froid, les vivres qui manquent, aucune créature vivante à chasser, hormis une seule, énorme et insaisissable qui apparaît de temps à autre pour attaquer les navires, boulotter quelques marins et s'en retourner, sans que rien ni personne ne soit en mesure de l'arrêter.  Avant tout, ce qui est passionnant dans cet ouvrage, c'est la précision avec laquelle l'auteur décrit la vie sur les bateaux à la fin du XIXeme siècle, la dureté de l'existence dans cet enfer glacé, l'organisation qui se met en place pour survivre coûte que coûte. Dan Simmons prend le parti d'un roman choral, l'histoire est racontée selon différents points de vue, cette forme est d'une efficacité redoutable lorsqu'elle est bien maitrisée et c'est le cas ici, l'intrigue n'en ai que plus fascinante et moi, bien au chaud sous ma couette, je tremblais de peur et d'effroi pour ces pauvres êtres livrés à eux mêmes. Le fantastique qui arrive par le biais de cette créature géante qui s'attaque aux marins est distillé avec parcimonie et semble plus être un pretexte pour décrire avec plus de détails les liens qui unissent les personnages. Le roman bascule tout de même de plus en plus vers le fantastique barque à la fin mais sans jamais tomber dans le grand guignol. Une grande réussite que nous sers là Simmons, qui peut s'adresser autant aux fanas de fantastique qu'aux amateurs de récit de voyage tel que L'odyssée de l'Endurance et autres récits maritimes. Décidemment ce M. Simmons me paraît être un grand bonhomme, n'en jetez plus, je vais m'y mettre à Hypérion!

Partager cet article

Repost 0
livresselivresque.over-blog.com - dans ça c'est du bon
commenter cet article

commentaires