Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de livresselivresque.over-blog.com
  • Le blog de livresselivresque.over-blog.com
  • : un lectivore donne ses points de vue sur la littérature
  • Contact

Recherche

Liens

12 février 2011 6 12 /02 /février /2011 13:32

Far West au début du XX eme siècle, dans ce décors digne des plus grand westens, ne vous attendez pas à voir un duel au soleil suintant de sueur et de virilité. De la virilité, vous en aurez, certes, de la caricature de virilité et de machisme à l'image du personnage principal, Phil, cow boy mal rasé, mal lavé qui ne supporte que la présence d'hommes, de vrais, et surtout pas de ces femmelles stupides qui froufroutent dans la ville situé non loin du ranch dont il s'occupe avec son frère, le fallot et insipide Georges, petit bonhomme rougeaud, suintant de lâcheté mais qui au fond de lui cache une gentillesse inégalée qui le poussera à épouser une jeune veuve sans ressource. Rose, la dite veuve, déjà mère d'un garçon d'une quinzaine d'année. Lorsqu'elle débarque au ranch, Phil déclenche une guerre ouverte contre cette intrigante qu'il soupçonne de vouloir s'accaparer leurs fortune. De manière insidueuse et perverse, il va peu à peu pousser la jeune femme dans ses retranchements. Rose, n'arrivant pas à comprendre l'hostilité de Phil et ne sachant comment seen défendre s'enfonce peu à peu dans la dépression et l'alcoolisme.

C'est un huit clos savamment orchestré que nous offre Tom Savage dans ce roman, dans la grandeur et la majesté du paysage, l'emprisonnement et la détresse de Rose se fait d'autant plus ressentir. Et puis, il y a Phil, que l'auteur nous fait tour à tour haïr et admirer, tellement droit dans ces bottes qu"il n'hésite pas à se mettre à dos les autres propriétaires terriens, mais tellement macho, qu'il ne voit les femmes que comme des dangers potentiels, tour à tour machiavélique et pathétique, rarement personnage de roman n'aura paru si vivant et affreusement humain. La fin laisse un goût amer, un sentiment de profond malaise et on ne peut s'empêcher d'admirer la maîtrise de Tom Savage qui sait comme personne dresser des personnages d'une complexité ingalée.

Partager cet article

Repost 0
livresselivresque.over-blog.com - dans ça c'est du bon
commenter cet article

commentaires