Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de livresselivresque.over-blog.com
  • Le blog de livresselivresque.over-blog.com
  • : un lectivore donne ses points de vue sur la littérature
  • Contact

Recherche

Liens

23 mars 2011 3 23 /03 /mars /2011 18:25

AH ça me fait plaisir de vous parler de ce bouquin (non que ça n'était pas le cas avant mais là ça me fait vraiment très plaisir) et cela à plus d'un titre: d'abord parce que de plus en plus d'auteurs français se lancent dans la SF, genre trop longtemps déconsidéré dans le milieu intellectuel français et en plus parce que non seulement ils en font enfin, mais en plus, c'est très bon! Aujourd'hui donc je vais vous parler de mon chouchou du moment, l'excellent roman fantastico-maritime Le Déchronologue. Après l'excellentissime Horde du Contrevent de Damasio qui demeure pour moi l'une des meilleures choses que la SF ait pondu depuis une bonne dizaine d'année, je désespérais de retrouver l'excitation qui m'avait étreint à la lecture de ce pavé. Vous savez: le genre de lecture qui vous fait rater un arrêt de métro (si vous êtes parisien bien sûr), qui vous fait freiner des quatres fers pour éviter de le terminer trop vite alors que vous êtes à 50 pages de la fin et qui une fois terminer vous fait reposer tous les livres que vous essayez de lire dans un soupir désabusé. Et bien la lecture du déchronologue m'a fait louper deux fois mon arrêt de métro (c'est à ça que je reconnais un bon bouquin, à combien de temps de retard il me cause, faudrait un système de notation telle que "Beauverger + 10mn" "Damasio +12 mn" "Coelho -20mn"). L'histoire, en soi assez unique en son genre, se passe au XVIeme siècle dans les mers des Caraïbes. Le capitaine Villon, flibustier de son état, navigue de son bateau nommé Le déchronologue pour intercepter des bateaux d'une genre un peu particulier. En effet, sans que l'on sache vraiment comment, des failles dans l'espace temps se produisent et des bateaux du passé et du futur tentent d'envahir ces mers où les espagnols commencaient juste à dominer l'Amérique du sud. Ce livre est un puzzle, ne cherchez pas à en comprendre l'intrigue dès le début, car ce n'est qu'une fois le livre refermé, que vous aurez saisis toute la subtilité de cet ouvrage. Les chapitres en effet font perpétuellement des bonds dans le temps, passant du futur au passé, à l'instar de ces failles qui apparaissent de manière aléatoires sur l'océan.  Difficile d'en dire plus pour ne pas vous gâcher la surprise (oui je sais, j'ai déjà fait le coup dans un article précédent mais c'est tout un art de donner envie de lire sans gâcher tout le plaisir de la découverte et pas sûr que j'y arrive bien...) mais sachez qu'une fois encore le prix de l'imaginaire (qui avait déjà décoré deux merveilles du genre tel que Spin et La horde du contrevent) ne s'est pas trompé en lui décernant son prix en 2010.

Partager cet article

Repost 0
livresselivresque.over-blog.com - dans ça c'est du bon
commenter cet article

commentaires