Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de livresselivresque.over-blog.com
  • Le blog de livresselivresque.over-blog.com
  • : un lectivore donne ses points de vue sur la littérature
  • Contact

Recherche

Liens

1 février 2013 5 01 /02 /février /2013 11:00

9782205070194-couv-I400x523Alors je sais vous allez me dire "Fantômas? Le truc qui passe chaque été sur France 3 entre deux épisodes de "plus belle la vie " avec de Funès dans un de ses plus mauvais rôles?", oui oui, ne niez pas, je me disais exactement la même chose. Autant dire que j'étais moyennement motive à l'idée d'ouvrir ce machin que je croyais être un hommage potache au film éponyme. Mais vous avez dû remarquer que j'ai mis "croyais" donc vous imaginez bien que c'est pas du tout ce qu'il s'est passé, et c'est vrai les amis, bon sang quelle claque! En fait cet album est un hommage certes, mais plutôt aux romans d'origines qui ont fait frissonner la France entière en 1910 et 1911. Le cinéma s'est vite emparé de la chose (comme quoi le truc de "y'a un succès littéraire vite vite faisons un film n'est pas nouveau) et c'est maintenant sous sa forme cinématographique que le public se souvientdu premier "super vilain" de l'histoire. Car oui, Fantômas est le premier "super Héros" masqué (à ce propos lisez la préface qui apporte un éclairage très intéressant sur la genèse du personnage) et il semblerait que les héros masqués des premiers comics furent en réalité crées d'après ce personnage insaisissable. Donc, oubliez le masque bleu moche de la version avec De Funès, oubliez les gags potaches et plongez dans cette BD avec le frisson qu'ont dû sans doute ressentir les premiers lecteurs de ce feuilleton. Car ici, nous sommes dans le gothique flamboyant, l'horreur grand guignol et la fascination macabre. Sous le trait magnifique de Julie Rocheleau, Fantômas reprend vie après avoir été décapité pour ses innombrables crimes. Et sa vengeance sera sanglante et sans pitié. On retrouve dans cet ouvrage le rythme haletant des feuilletons qui paraissaient dans les journaux, il fallait maintenir les spectateurs en haleine pour les pousser à acheter le nouveau numéro, et là, force est de constater que ça marche toujours, je trépigne en espérant le tome 2. Quelques esprits chagrins pourront signaler que tout cela paraît bien désuet dans la forme et que les meurtres grands guignols et sanglants ont un côté un peu ridicules, c'est vrai mais enfin c'est aussi ce qui fait le charme de cette album qui retrace à merveille le Paris des années d'avant guerre, ses bas fonds glauques et ses coupes gorges mal famés. Fantômas retrouve ici ses couleurs d'antan, anarchiste  violent, cynique et cruel, il fascine autant qu'il révulse et l'inspecteur Juve, héros sans peur et sans reproche qui a ici trouvé un adversaire à sa mesure, est bien loin du grimaçant hystérique de la version des années 60. Un très bel hommage doublé d'une très bonne BD, que demander de plus?album-page-large-18537.jpg

 

 

Partager cet article

Repost 0
livresselivresque.over-blog.com - dans ça c'est du bon
commenter cet article

commentaires