Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de livresselivresque.over-blog.com
  • Le blog de livresselivresque.over-blog.com
  • : un lectivore donne ses points de vue sur la littérature
  • Contact

Recherche

Liens

17 août 2012 5 17 /08 /août /2012 12:21

jaworski_gagner_la_guerre.jpgVacanciers qui me lisez (d'ailleurs que faites vous à scruter internet alors qu'il fait un temps magnifique dehors? Z'avez pas honte?), sachez que je vous envie, pas seulement parce que j'ai repris le travail (même si je vous déteste secrètement pour ça) mais surtout parce que je vous ai trouvé LE livre à lire en vacances. Alors je sais, souvent la définition d'un livre de vacances c'est "Livre-pas-prise-de-tête-facile-à-lire-dépaysant-et-qui-ne-prenne-pas-de-place-dans-les-bagages", alors forcément, moi avec mon pavé de 1000 pages qui traite des arcanes du pouvoir et de la façon dont on peut arriver à ses fins par des moyens sacrément immoraux, je ne réponds pas vraiment à la définition. Et pourtant, croyez-moi, ça vaut le coup de se trimbaler ce gros machin dans son sac (ne fût ce que pour le balancer dans la tronche d'un importun des vacances en voulant à votre porte-monnaie/vertue/téléphone/vie). En fait si je le présente comme un livre de vacances, c'est surtout qu'une fois le nez dedans, vous allez y passer vos journées, du coup si vous le faites en bossant, je risque de porter un coup à la productivité et on a vraiment pas besoin de ça en ce moment... Gagner la guerre, c'est comme si Dumas et G.R.R Martin avaient fusionnés pour écrire ce roman, un petit bijou épique et passionnant. Une superbe aventure de cape et d'épée, avec moults rebondissements et coups fourrés qui se dévore entre deux rires jubilatoires. Attention, si je dis que ça ressemble à Dumas c'est surtout pour le côté feuilleton du roman, pour les personnages, faudra plutôt chercher du côté des personnages cyniques et désabusés des héros du Trône de fer , car dans la catégorie crapules, on a rarement fait mieux. Prenez le narrateur, Benevenuto Bucephale, tueur à la solde du Podestat, sorte de président de la grande et terrible Ciudalia ("La garce en jupon de pierre" comme l'appelle Benevenuto), vous ne verrez pas une once de sentiments nobles dans sa carcasse cabossé, parfois un vague remord peut-être et encore, quand il est envoyé pour se débarrasser des éventuels rivaux de son maître. Quant au Podestat! Chafouin comme pas deux, prévoyant toujours deux coups d'avance sur ses adversaires, (aussi pourris et retors que lui soit dit en passant). A coups d'estoc, de coups fourrés et de magouilles (avec toujours Benevenuto en première ligne), vous allez assister à la lente prise de pouvoir de ce mystérieux personnage. Le tout est raconté avec une gouaille savoureuse par le narrateur, à la fois acteur et témoin involontaire de cette ascension. A travers son récit, nous découvrons aussi le monde qui l'entoure, l'histoire de cette étrange contrée à la fois si proche et si différente de la nôtre.  Comme dans tout bon roman de fantasy, il y a de la magie aussi. Mais ne vous attendez pas à trouver des vieillards habillés en blanc se battant contre des dragons à coups de "VOUS NE PASSEREZ PAS", ou de petits sorciers malingres qui lancent des sorts à coups de baguette magique en couinant des mots rigolos. Non c'est bien plus subtil que ça: la magie de ce monde là est bien plus insidueuse et tordue, un peu comme les protagnonistes de cette histoire en fait, elle utilise la porte de service et bien malin celui qui pourra la déceler. D'ailleurs notre héros en fera les frais plus d'une fois. Il y a des elfes et des nains aussi, mais là aussi c'est pareil, ils sont fondus dans le décors. Tout cela donne un roman passionnant, épique, parfois drôle, surtout quand le narrateur apostrophe son lectorat, passionnant, cynique et affreux mais terriblement attachant, comme son héros. Un grand roman dans la veine des romans d'aventure du XIXeme siècle, le côté fantastique en plus et l'héroïsme en moins.

Partager cet article

Repost 0
livresselivresque.over-blog.com - dans ça c'est du bon
commenter cet article

commentaires