Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de livresselivresque.over-blog.com
  • Le blog de livresselivresque.over-blog.com
  • : un lectivore donne ses points de vue sur la littérature
  • Contact

Recherche

Liens

31 mai 2011 2 31 /05 /mai /2011 15:42

brother 0Li Guangtou et Song Gang sont frangins, comme le nom de cet ouvrage truculent l'indique, ou plutôt non, mais c'est tout comme. Le père de Song Gang se marie en effet dès le début de l'ouvrage avec la mère de Li Guantuou, les voilà donc frères par alliance et aussi opposés de caractère que d'apparence. Tandis que Li Gantou, petit bonhomme rondouillard et malin comme un singe, mettra à profit son intelligence pour entuber son monde, le sage Song Gang lui, aussi maigre que beau et intègre, tentera par la force de son honnêteté de se faire une place dans ce monde en révolution qu'est la Chine de Mao. Raconté comme ça, on pourrait croire à un conte moral, où les enfants apprendraient que faire le mal, c'est pas bien et que la vertu est toujours récompensé. Mais ici, mes pauvres amis, nous sommes chez Yu Hua dont la devise pourrait être "Trop bon trop con" et le pauvre Song Gang en fera vite les frais malgré le soutien indéfectible que lui porte Li Guangtou, lui-même éberlué par la naïveté de ce frère qu'il aime plus que tout . A travers ce roman tragi-comique, Yu Hua dresse le portrait d'une Chine Maoïste corrompue et parano. Mais plutôt que le pamphlet, l'auteur préfère de loin la farce, style qu'il maîtrise à la perfection dès la scène d'ouverture où Li Guangtou commencera ses arnaques par une séance de voyeurisme dans les toilettes pour femmes dont il monnaiera les détails croustillants avec les hommes du village, désireux de savoir à quoi pouvait bien ressembler les arrière-trains des villageoises.  Mais si Yu Hua aime le rire, il n'occulte pas pour autant la gravité de la révolution culturelle et certaines scènes sont à la limite du soutenable (vous êtes prévenu...). Ce roman fleuve vous emporte sans en avoir l'air à travers 50 ans d'histoire de la Chine, du commencement de la révolution culturelle à l'entrée de la Chine dans le capitalisme. Tour à tour grave, drôle, graveleux et poétique, ce livre se dévore, même si le glossaire à la fin de l'ouvrage s'avère des plus capital tant les références historiques et culturelles sont nombreuses dans ce fabuleux bouquin. A la fin de ce pavé, vous vous rendez compte que vous êtes un poil moins ignorant, un brin plus cynique et que mine de rien, vous avez avalé plus de 500 pages sans vous en rendre compte, trop fort ce type!

Partager cet article

Repost 0
livresselivresque.over-blog.com - dans ça c'est du bon
commenter cet article

commentaires